Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘eurovision’

L'intégrale Pathé 1971-1975

Betty Mars

De son vrai nom Yvette Baheux, Betty Mars voit le jour le 30 juillet 1944 à Paris. Dernière d’une famille de dix enfants, son itinéraire est celui des enfants prodiges : elle entre à l’École du Spectacle, joue la comédie au Théâtre du Petit Monde, fait du trapèze volant, monte un numéro de claquettes… Elle est aussi «petit rat» au théâtre du Châtelet, y obtient un rôle de figurante dans l’opérette Méditerranée, participe à des concours de chant pour publicité, débute au music-hall dans les Ballets Weldon…

Un soir de 1960, elle remplace au pied levé une danseuse tombée malade au Concert Mayol. Deux mois plus tard, c’est elle qui mène la revue… qui durera trois ans. Devenue meneuse de revues, elle se produit aussi au Brésil et à Las Vegas – où une dame venue la voir lui prodigue quelques conseils : «Lève la jambe, ne regarde pas tes pieds, tiens-toi droite nom d’un chien ! ». La dame s’appelle Joséphine Baker.

Embauchée à l’Alcazar de Jean-Marie Rivière, elle incarne Marylin Monroe sur un playback de Diamonds Are A Girl’s Best Friend. C’est dans ce cabaret que Frédéric Botton la découvre, à l’aube des années 70. Interprète à
la carrière confidentielle, Botton devient vite un auteur-compositeur recherché : Régine, Juliette Gréco, Barbara, Zizi Jeanmaire, Annabel Buffet, Dani, Annie Girardot se partagent ses compositions. En 1971, Botton lui propose la chanson Monsieur l’étranger, et la face B Ça, c’était un homme. «Visage parfait, corps splendide et voix de bronze» (P. Sevran), Betty charme la France… et aussi Mike Brant, le temps d’une émission télé où ils reprennent ensemble Pigalle. En février 1972, vedette anglaise de Thierry Le Luron à Bobino, elle crée Mon café russe.

Edimbourg, samedi 25 mars 1972. Accompagnée par le chef d’orchestre Franck Pourcel, Betty Mars représente la France à l’Eurovision avec Comé comédie, une nouvelle chanson de Botton. Classée 11ème sur 18, Comé comédie est néanmoins un autre succès pour Betty, qui l’enregistre aussi en langue allemande. Le même mois, son premier 45 tours obtient le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros, dans la catégorie premier disque. En février 1974, elle chante à Bobino, dans le même spectacle que Pierre Dac et Francis Blanche. En avril, elle double la voix de la comédienne Brigitte Ariel dans le film Piaf, de Guy Casaril. Pour Betty, c’est aussi l’époque des tournées d’été Europe 1, avec Julien Clerc, Enrico Macias, etc.

Malgré ces débuts prometteurs, le 45 tours prévu en septembre 1974 ne verra pas le jour. Quelque chose est stoppé net, Pathé semble hésiter sur la direction à prendre avec elle. Le cinéma s’intéresse aussi à elle : sa chanson Monsieur l’étranger figure dans la bande sonore de Vive la France, documentaire de Michel Audiard sorti en septembre 1974. Deux mois plus tard, Betty est à l’affiche de Bons baisers… à lundi, une comédie réalisée par le même Audiard. L’année suivante, elle est la vedette d’Émilienne, film érotique de Guy
Casaril (musique de Nino Ferrer), et en 1976, elle fait une apparition dans le nouveau film de Lelouch, Si c’était à refaire, où elle interprète la chanson-titre.

Dans les années 80, la «colombe des faubourgs» (ainsi l’a surnommée Trenet), se fait plus rare. Elle consacre tout un spectacle au répertoire de Piaf (1983), à contre-courant des tendances du moment. On peut toujours l’entendre à l’Orée du Bois, sur Radio Montmartre ou dans l’émission La Chance aux Chansons.

Fin 1988, elle prépare un album de chansons méconnues de la Révolution Française (bicentenaire oblige). Mais le 31 janvier 1989, sans un mot, elle se jette par la fenêtre de son domicile, à La Défense. Après trois semaines de coma, elle s’éteint le 20 février à l’hôpital Foch de Suresnes.

Il nous reste la beauté de ses yeux liquides, la malice de son sourire, et surtout le charme rétro de ses chansons… dont de nombreux inédits, ici dévoilés pour la première fois.

Bye Bye, Betty Blue…

Raoul Bellaïche + Pierre Fageolle
(Jechantemagazine.com)

Betty Mars – L’intégrale Pathé 1971-1975 – Sortie. 30/11/2009 – Edina Music.
Myspace.com/edinalegacy

Read Full Post »